Travaux et mise en location

Suite de mon projet immobilier démarré en 2012, l’étude de rentabilité locative terminée, j’ai donc plannifié les taches restantes avant la mise en location sachant qu’il y avait essentiellement de la rénovation. Quelles sont elles ?

1) Effectuer le DPE pour  la mise en location :

En effet depuis 2007, le DPE est obligatoire afin d’informer le futur locataire sur la consommation énergétique du logement. Il faut à peut près compter entre 60 et 100€ selon la taille de l’habitation.

 

2) Revente de mes meubles sur internet :

Une partie de mes meubles étant datés, j’ai donc mis en place des annonces sur leboncoin afin de m’en séparer. Tout s’est vendu assez rapidement, en moins de 2 mois. Cette revente  m’a  permis de financer une partie des travaux de rénovation.

 

3) Déroulement des travaux

Au niveau des travaux, il y avait essentiellement du rafraîchissement à faire. Les peintures avaient  vieilli et le paquet avait déjà plus d’une dizaine d’années. Je suis donc engagé dans un projet  de rénovation les sols et les peintures dans le but de rendre la location plus attractive et surtout éviter de le faire dans les années à venir . Je n’ai pas touché à la salle de bain qui datait de 2005, de même la cuisine n’était pas de première jeunesse mais restait fonctionnelle.

Dans un premier temps je suis passé par une plateforme en ligne qui propose d’envoyer des artisans à la recherche de travaux, mais quand j’ai vu les premiers devis  j’ai préféré faire une partie des travaux moi-même 🙂. Concernant le parquet j’ai profité d’une opportunité dans un magasin de déco qui proposait la pose gratuite, il y avait néanmoins 2  inconvénients :

  • Le délai de pose était de 2 mois d’attente ce qui allait retarder la mise en location au mois de juin 2012.
  • Il fallait que je fasse la dépose du sol et des plinthes moi-même, ce qui a été assez amusant car les anciens propriétaires avaient  utilisé l’ancienne moquette comme sous couche pour le parquet.

Une fois les travaux terminés, l’appartement avait complément changé de look, et lui donnait une seconde jeunesse. Il me restait plus qu’à trouver des locataires et conclure un bail.

annonce_location_lille

4) Recherche des locataires :

Pour cela, j’avais 2 options, soit le faire moi-même soit passer par une agence. J’ai choisi la seconde solution car c’était celle qui me paraissait la plus simple que ce soit au niveau gestion du temps ou même de l’expérience. En effet je ne pense pas qu’il soit compliqué de trouver un locataire sur Lille mais je pense qu’il est plus compliqué d’en trouver un bon : c’est-à-dire un locataire solvable, qui paye en temps et en heure et qui tienne l’appartement en bon état.

Après avoir regardé du côté des agences de mon quartier, mon choix s’est porté sur un voisin indépendant qui travaille à domicile, pourquoi ?

  •  Je pense que les agences traditionnelles sont plus intéressées par des achats/ventes/gestion que des recherches de locataires qui leur prennent du temps et ne leur rapporte pas grand chose.
  • Etant voisin et quasi retraité, je me suis dit qu’il ferait une bonne recherche. Au final, je pense qu’il avait plus envie de rendre service que de toucher sa commission.
  • Au niveau tarif, j’ai pu négocier une ristourne car l’agent m’a fait demi-tarif (cad la moitié du loyer).

 

5) Choix des locataires

Il n’a pas fallu très longtemps pour que l’agent immobilier me contacte pour me proposer un 1er dossier : Femme seule avec 1 enfant et en CDI en mobilité professionnelle  qui était cautionnée par son employeur sur 3 ans. Sur le moment je pensais que c’était un bon locataire (d’un point de vue solvabilité), néanmoins elle avait surtout l’air pressée et le fait qu’elle  accepte un T2 avec son enfant m’a fait penser qu’elle  rechercherait surement un T3 une fois sur place. Finalement cette personne n’a pas donné suite car elle n’avait pas de voiture et a jugé que le métro était trop loin (10 min à pied).

Quelques jours ont passés, et début juillet 2012,  j’ai reçu un message de l’agent immobilier qui me proposait un nouveau dossier : il s’agissait d’un couple d’étudiant qui voulaient changer de quartier suites à divers vols dans leur résidences étudiantes et nuisances sonores dans leur quartier. La ligne de bus qui est à côté de la résidence conduisait directement sur le lieu d’étude de la jeune fille qui étudie le métier de commissaire aux comptes et en a pour 8 ans d’études. Son ami lui est en BTS dans un lycée à 2 km de là.

D’un point de vue financier , la locataire avait une bourse au mérite et les APL  lui permettant d’absorber le loyer,   le père de la jeune fille se portait également caution et il est de plus fonctionnaire. Enfin, l’agent immobilier a réussi à négocier un virement automatique mensuel sur mon compte ce qui m’assurait d’avoir les loyers en temps et en heures tous les mois.

Au final, j’ai  accepté leur dossier et le couple de locataire est en place depuis septembre 2012 sans grand soucis jusque là. Dans un prochain article je ferai un premier bilan de cette mise en location et comment je gère cela au quotidien.

Comments

  1. By Squatte

    Répondre

  2. Répondre

    • Répondre

  3. By Didier

    Répondre

    • Répondre

  4. By JBertrand12

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *