Consommons autrement avec la consommation collaborative

Terme de plus en plus utilisés dans les médias, cela faisait plusieurs semaines que je pensais réaliser un article afin d’expliquer le fonctionnement de la consommation collaborative. D’ailleurs sans vraiment en connaitre la définition exacte, beaucoup d’entre nous l’utilisons au quotidien, voyons comment …

 

economie_collaborative

Définition de la consommation collaborative

 

Le schéma classique traditionnel de consommation veut que l’on soit propriétaire dans la majorité des cas des objets que nous souhaitions utiliser. Par exemple, si je souhaite faire un trou au mur et que je n’ai pas de perceuse, je me rends dans une grande surface de bricolage pour en acheter une.  Et une  fois cette tâche effectuée, l’outil restera bien au chaud dans un placard en espérant resservir un jour.

La consommation collaborative vise donc a inverser ce raisonnement en mettant en avant l’usage bien avant la propriété, ainsi on n’achète plus pour posséder mais pour avoir le droit d’utiliser. L’exemple classique de cela est le covoiturage ou la location d’outil entre particuliers.

De plus ce phénomène a été amplifié avec l’arrivée de nouveaux moyens de communication  permettant la mise en relation entre des particuliers ou des  plateforme d’échange en direct via internet.

En quoi l’économie collaborative est elle intéressante ?

 

Il y a plusieurs intérêts à consommer de façon collaboratif :

 

–          Cela permet de faire des économies notamment en payant désormais à l’usage et non plus la somme totale.

–          C’est bon pour la planète. En effet ce mode de consommation réduit les déchets et permet de rationaliser les différents moyens mis en jeu. De même en revendant ou en donnant, nous offrons une seconde vie à un objet qui ne finira pas tout de suite au fond d’une décharge.

–          Il y a également un petit côté social à consommer de cette façon : le fait de louer ou prêter à des particulier permet par exemple de rencontrer des personnesrecréer du lien social  et pourquoi pas élargir ses connaissances.

 

Quelques exemples d’utilisation de l’économie collaborative :

 

Etude TNS

Comme le montre l’infographie ci dessus, l’économie collaborative n’est plus marginale. Ainsi, que ce soit afin de réaliser des revenus alternatifs ou pour  voyager moins cher, ce mode de consommation est devenu une réalité.

Voici mis en pratique ce qu’il est possible de faire dans le cadre d’une consommation collaborative (liste non exhaustive).

Au quotidien :

 

En vacances :

 

Des centaines de possibilités :

Ce qui est intéressant avec ce mode de consommation, c’est qu’il est également générateur de nouveaux business, dans ce cas on parlera plutôt d’économie collaborative. Il y a quelques jours j’ai entendu chez BFM qu’une startup avait un projet  en vue de proposer de la location de bateau entre particulier (style airbnb). D’autres proposent la mise en partage de sa machine à laver (http://www.lamachineduvoisin.fr/) ou son frigo (http://www.partagetonfrigo.fr/) , plutôt à des étudiants qui en auraient besoin. On voit bien que les possibilités sont multiples et que ce n’est pas terminé.

 

Que pensez vous de ce mode de consommation ? Avez-vous déjà essayé la consommation collaborative ?

photo by: cogdogblog

Termes recherchés:

  • economie collaborative

Comments

  1. Répondre

  2. Répondre

  3. Répondre

  4. Répondre

  5. By HM

    Répondre

    • Répondre

    • By marie

      Répondre

  6. By Jules

    Répondre

  7. Répondre

    • Répondre

      • By Nicolas

        Répondre

        • Répondre

  8. By Julien

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *