Comment améliorer sa retraite 2/2 ?

Nous avons vu dans la première partie qu’il existait différents moyens de partir à la retraite avec des revenus complémentaire. Quels sont également les dispositifs de moyen long terme que l’on peut mettre en place  en matière d’épargne ?

les_retraités

Investir dans un bien immobilier locatif

C’est une autre option afin de bénéficier de revenus complémentaires pour sa retraite voire avant. En effet, en achetant un bien locatif à crédit l’effort d’épargne sera faible car les loyers et les éventuelles déductions fiscales  permettront de rembourser en partie l’emprunt.  Une fois le bien payé il sera alors possible soit de bénéficier des loyers soit de le revendre pour placer le capital sur un autre support.

Avantages :  vos revenus complémentaires à la retraite seront indexés au coût de la vie.
Inconvénients : les revenus fonciers sont fortement imposés à moins d’utiliser d’un dispositif fiscal (Duflot, Malraux).

 

Penser aux dispositifs d’épargne retraite

Il existe différents grands types de produits d’épargne-retraite : PERP et PERCO pour les salariés, Préfon pour les fonctionnaires ou Madelin pour les artisans et professions libérales. Tous permettent de partir à la retraite avec un revenu complémentaire sous forme de rente viagère.

En général l’épargne est bloquée jusque l’âge de la retraite sauf pour le PERP ou le Préfon qui permettent de sortir partiellement du capital (20%) moyennant clauses particulières (chômage, décès du conjoint). Avant la retraite il n’est donc quasiment pas possible de faire un retrait même partiel à la différence d’une assurance vie.

Néanmoins les entrées d’argent sur ces dispositifs bénéficient de fortes incitations fiscales, proportionnellement à son taux d’imposition. Ainsi 1000€ versés sur un PERP permettent une réduction d’impôt de 300€ si l’on est imposé à 30% mais seulement 55€ si l’on est imposé à 5.5%

En contrepartie, la rente viagère en sortie de contrat sera imposée et supporte des prélèvements sociaux. Ce dispositif reste donc intéressant en cas de forte baisse de son TMI.

Avantages : Avantage fiscal important pour les contribuables fortement imposés.

Inconvénients : Epargne bloquée jusqu’à la retraite – Sortie en rente viagère uniquement.

  

Mettre sa maison en viager

Le viager est un contrat de type gré à gré entre un propriétaire qui habite le logement jusqu’à son décès et un acheteur qui fait l’acquisition de la nue-propriété. La valeur viagère d’un logement est faite via expertise par rapport au prix du marché et d’une décote selon l’âge du propriétaire. Plus celui-ci est agé moins la décote est grande.

Avantages : C’est  la garantie d’une rente à vie et de vivre chez soit  jusqu’à son décès.
Inconvénients : Les  héritiers ne récupèrent pas le bien vendu en viager. Par ailleurs, le marché est restreint et concentré sur la région Parisienne et le Sud Est de la France.

Comments

  1. By Fabrice

    Répondre

    • Répondre

  2. By Bertrand Jean

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *