Quelles aides financières pour rénover son logement ?

 

Depuis le 1er  Janvier 2014, la TVA sur les travaux de rénovation énergétique est passée de 7% à 5.5% et  les professionnels du bâtiment ont également bénéficié  de l’élargissement de cette liste à tous les travaux induits lors d’une rénovation.  Si cette baisse de tva constitue une aide financière, ce n’est pas la seule dont on peut bénéficier pour une rénovation écologique.  Quelles sont elles ?

 

aides financières égologiques

  • Eco PTZ

Il permet de financer des travaux d’économie d’énergie dans une résidence principale si celle ci a été construite avant 1990. Toutes les banques doivent  le proposer mais ne le mette pas forcement en avant, le crédit foncier a d’ailleurs créé un site dédié à cela (www.jefaisdestravaux.com).

Au niveau des conditions, ce prêt est limité à 20 000€ pour 2 types de travaux ou 30000€ pour 3 types, il permet aussi de financer l’assainissement d’une maison. Une fois accordé, les travaux doivent être réalisés dans les 2 ans. Parmi les travaux éligibles on trouve :

  • L’isolation de la toiture
  • L’isolation des murs donnant sur l’extérieur
  • Le remplacement des fenêtres et portes fenêtre donnant sur l’extérieur
  • L’installation ou le remplacement d’un système de chauffage utilisant ou non une source d’énergie renouvelable.
  • L’installation d’une source de production d ‘eau chaude utilisant une énergie renouvelable

Depuis le début d’année 2014, les copropriétés des immeubles construits avant 1990 sont également éligibles si 75% des quote parts sont utilisées à titre de résidence principale. La copropriété n’est elle, pas obligée de faire un bouquet de travaux.

 

  • Le prêt développement durale

Les travaux éligibles sont les mêmes que ceux inscrits au crédit d’impôt. Il n’y a pas d’exigence énergétique à atteindre. Néanmoins chaque banque a le droit de fixer ses conditions dont le taux !

 

  • Prêts ciblés

EDF (bleu ciel) et GDF (dolce Vita) proposent également des prêts à travers leur banques  si vous souhaitez remplacer un appareil de chauffage ou refaire l’isolation.  Les sommes débloquées sont directement versés à l’entreprise qui gère les travaux.

 

  • Les aides financières locales

Il existe également tout un ensemble d’aides financières  disponibles au niveau des administrations locales (mairie, département, région). Elles sont souvent ciblés  et visent à l’amélioration énergétique du logement.

 

  • Les prêts à l’amélioration de l’habitat

Ces aides sont soumises à conditions de revenus et destinées à des personnes à faible revenus. Elles peuvent être distribuées soit par la CAF, soit par l’ANAH (Agence nationale pour l’habitat).

 

  • Le crédit d’impôt

Ce n’est pas une aide financière directe  mais si les travaux que vous comptez entreprendre sont listés par les services des impôts vous pouvez y avoir le droit. La limite du crédit d’impôt est fixée à 8000€ pour une personne seule et 16000€ pour un couple. Attention selon les aides qui vous seront accordés il ne sera peut être pas possible d’avoir ce crédit.

Nouveautés pour cette année 2014 :

  • Seuls les propriétaires habitant leur résidences sont éligibles (exit les propriétaires bailleurs)
  • Les panneaux photovoltaïques  et les appareils de régulation de chauffage sont exclus de la liste.
  • 2 taux sont désormais en vigueurs : 15% pour une simple rénovation et 25% si réalisation d’un bouquet.

Le taux de 15% est réservé aux ménages dont le revenu fiscal de l’année N-2 ne dépasse pas certains seuils (ex : 25005€ pour 1 personne seule et 40042€ pour un couple avec 1 enfant). Pour bénéficier d’un crédit d’impot les autres propriétaires devront donc réaliser un « bouquet » de travaux.

 

  • Les certificats d’économies d’énergies (CEE)

Depuis le grenelle de l’environnement, les fournisseurs d’énergies (carburant, Electricité ou gaz) sont « obligés » d’inciter leur client a effectuer des travaux d’économies d’énergie sous peine de payer des pénalités. C’est pourquoi des enseignes comme leclerc, auchan, leroy merlin, GDF ou EDF vous proposent une prime en fonction des travaux que vous aller entreprendre. Cette prime peut prendre la forme d’un acompte (chèques cadeaux) ou d’une réduction sur votre facture d’énergie. Il faut toutefois se renseigner auprès de l’enseigne avant d’entreprendre les travaux afin de savoir le montant qui sera accordé.

 

En résumé

On voit bien que les aides financières afin de réaliser ses travaux d’économie d’énergie ne manquent pas, néanmoins afin de s’y retrouver il existe un site indépendant qui permet de connaitre les aides dont on peut bénéficier (http://www.calculeo.fr/). Le site de l’ademe donne également des informations intéressantes. Me concernant je ne pense pas utiliser ces dispositifs cette année car j’ai déjà entrepris des travaux d’économies d’énergie dans mon habitation. Cela dit, ayant encore quelques fenêtres en simple vitrage et une toiture avec une vieille isolation je pourrais éventuellement y faire appel car je pense que c’est un axe à ne pas négliger si l’on veut diminuer ses dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *